Mon séjour express à Saigon (suite et fin)

En 4 jours à Saigon il s’en est passé des choses.

Pour en revenir à Charles, (l’objet de ma venue étant sa carte de visite que j’avais gardée depuis notre rencontre 5 mois auparavant) je me suis rendue au restaurant où il travaillait le soir de mon arrivée à Saigon, juste avant d’aller dîner au Sushi Bar avec Gaby. Mais lorsque je suis passée là-bas, un de ses collègues m’a informée qu’il était reparti en France… Un peu déçue, j’ai vite digéré ma déception en me disant que cela signifiait que ce n’était pas le moment pour moi d’habiter au Viêt-Nam. L’Univers ne commet pas d’erreur m’a t-on dit.

Ce séjour m’a en réalité apporté bien plus que ce que j’étais venue chercher. J’étais venue dans l’espoir infime de trouver du travail. Puis je suis partie avec un sentiment de plénitude. En effet, j’étais reconnaissante d’avoir pu faire de si belles rencontres; le jour où Gaby et moi avons visité le temple Cau Dai, lors du déjeuner nous avons fait la rencontre de Marion et Av, un jeune couple. Tous deux venaient d’Australie, Av est un Australien d’origine indienne et Marion est espagnole.

Si j’étais terre à terre je dirai simplement que ces rencontres là étaient le fruit du hasard mais je crois au Destin et je crois bien que nos chemins se sont croisés au bon moment. J’étais dans un état de grâce, heureuse mais tout de même un peu perdue car j’étais en train de digérer mentalement et physiquement les bienfaits de ma retraite de yoga.

Gaby et Marion sont différentes des autres personnes que j’ai pu croiser sur ma route. Toutes les 2 sont dotées d’une sensibilité exacerbée et d’une intelligence émotionnelle hors du commun. Mais surtout, ce sont de belles âmes. De ces rencontres, je garde un souvenir impérissable. C’était beau, c’était fort et je suis reconnaissante d’avoir rencontré d’aussi belles personnes.

La morale de cette anecdote, si morale il y a, c’est que j’ai appris une chose fondamentale dans la vie. Quelque chose du type, l’important n’est pas d’arriver au sommet de la montagne, mais le chemin parcouru avant de l’atteindre. C’est ce que j’ai donc fait pendant ces quelques jours à Saigon, à me faire masser, boire du café glacé et faire du yoga dans le parc !

Le jour de mon départ je suis partie en catastrophe de l’auberge de jeunesse pour cause de panne de réveil mais tout est bien qui finit bien, j’ai eu mon vol pour Vientiane !

Suite au prochain épisode ; )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s